FAM Domaine d'Espagnet

Histoire de l’établissement :

Le domaine d’Espagnet, anciennement centre « Charles ROUFFET » fut repris par l’ADAPEI du Gers en 1980, à la demande du Préfet du Gers. Alors établissement à but lucratif, il était menacé de fermeture faute de répondre à la réglementation. A cette époque, étaient accueillis 120 enfants originaires de la France entière. Ils se trouvaient soit en rupture de liens familiaux, soit « abandonnés » par la famille d’origine.

Suite à une fermeture administrative prononcée par l'ex-DDASS, l’ADAPEI du Gers s’est portée acquéreur de l’établissement. Ensuite, plusieurs chantiers s’ouvraient : travaux de mise en conformité, travaux destinés à améliorer les conditions d’accueil, travaux liés au confort et à la mise en sécurité. Parallèlement, il s'imposait de réhabiliter l’option soins et la prise en charge éducative. La formation (A.M.P) des personnels fut engagée pour sensibiliser les encadrants au passage d’une prise en charge d’enfants déficients mentaux à la prise en compte des problématiques liées à l’accompagnement de personnes handicapées adultes.

Depuis 1989 Le FAM est en capacité d'accueillir et d'accompagner sur site 18 personnes adultes en situation de handicap sur 2 pavillons de 9 personnes. Le FAM héberge des adultes atteints d'une déficience intellectuelle sévère ou présentant des troubles du spectre autistique.

Le Domaine d’Espagnet est situé en pleine campagne, dans le canton de Marciac, à Ladevèze-Ville, commune de 265 habitants, à égale distance des villes de Marciac (32), Plaisance du Gers (32) et Maubourguet (65). Le site est arboré (chênes, cèdres...) et entouré de terres agricoles. Il bénéficie d’une vue remarquable sur les paysages environnants.

 

Personnes accueillies

Le FAM accueille 18 personnes présentant une situation complexe de handicap, avec altération des capacités dans les actes essentiels de la vie quotidienne. Ces altérations fonctionnelles, somatiques et psychologiques sollicitent une surveillance para-médicale, des soutiens quotidiens, un accompagnement relationnel et social permettant de concilier le maintien de l'autonomie et le besoin de sécurité. Dès lors, les modalités d'accompagnement sont pensées dans le cadre d'une démarche de compensation au plus près des besoins de la personne pour lui procurer les aides spécifiques requises.

Le code de l’action sociale et de la famille définit les missions du FAM de la manière suivante :

  • favoriser quelle que soit la restriction de l'autonomie des personnes accueillies ou accompagnées, leur relation aux autres, l'expression de leurs choix et de leur consentement en développant toutes leurs possibilités de communication verbale, motrice ou sensorielle, avec le recours à une aide humaine et, si besoin, à une aide technique
  • développer les potentialités des personnes accueillies ou accompagnées par une stimulation adaptée tout au long de leur existence, maintenir leurs acquis, favoriser leur apprentissage et leur autonomie par des actions socio-éducatives adaptées, en les accompagnant dans l'accomplissement de tous les actes de la vie quotidienne
  • favoriser la participation des personnes accueillies ou accompagnées à une vie sociale, culturelle et sportive par des activités adaptées
  • porter une attention permanente à toute expression de souffrance physique ou psychique des personnes accueillies ou accompagnées
  • veiller au développement de la vie affective des personnes accueillies ou accompagnées et au maintien du lien avec leur famille ou leurs proches
  • garantir l'intimité des personnes accueillies ou accompagnées en leur préservant un espace de vie privatif
  • assurer un accompagnement médical coordonné des personnes accueillies ou accompagnées qui leur garantisse la qualité des soins
  • privilégier l'accueil des personnes accompagnées par petits groupes au sein d'unités de vie.

 

Financeurs / autorités de contrôles :

FAM section Hébergement : Conseil Général
FAM section soin : ARS

 

Plateau technique :

FAM Hébergement

Socio-Educatif
Soins
Encadrement
Logistique  Administratif  et services généraux

FAM Soins

Socio éducatif
Soins
Surveillant de nuit

Projet d'étalissement

Le projet d’établissement qui a été révisé le 11 juillet 2013, a défini les orientations suivantes pour les 5 ans à venir.

  • Reconstruire le FAM en vue d’offrir un hébergement de qualité aux personnes accueillies et  d’adapter l’hébergement au regard des handicaps et de l’évolution des pathologies.
  • Améliorer la qualité des soins et mieux prendre en compte la vulnérabilité  somatique et psychique des personnes accueillies. Compenser la dépendance.
  • Répondre au plus près aux besoins spécifiques des personnes accueillies en mobilisant les personnels autour du Projet d’Accompagnement Personnalisé,  pierre angulaire du dispositif garantissant la qualité de service.
  • Proposer un accompagnement adapté aux personnes atteintes d’Autisme à travers la mise en place d’unités dédiées.

L'établissement bénéficie d'une expertise dans le domaine des TSA. L'accompagnement prend en considération les diverses recommandations de la HAS et de l'ANESM, tel un guide des pratiques à perfectionner continuellement, en respect de la recherche et des études scientifiques en cours. L'accompagnement des personnes avec autisme est soutenu par le référentiel Agapei.

Un pôle d'activités : le centre de jour

Le centre de jour est un pôle d'activités journalières diversifiées (motrices, sensorielles, corporelles) bâti sur une structuration spatio-temporelle de l'environnement, les suppports pédagogiques, l'organisation repérée de l'environnement, la communication alternative par le biais de supports visuels, la participation optimale de la personne.

L'Unité d'Accompagnement Structuré particulièrement appropriée aux personnes avec TSA existe depuis 1991, dans le FAM, selon les principes de l'approche américaine TEACH. Supervisée par la psychologue, elle privilégie la remédiation cognitive au moyen de l'approche pédagogique. Un ensemble individualisé d'activités est proposé après une évaluation psychologique dans les domaines de l'attention, de la communication, de la coordination oculo-manuelle, de la motricité fine, de l'imitation, des cognitions ...

Les séances se déroulent dans un lieu structuré selon des espaces personnalisés, en alternance avec la détente ou des expériences sensorielles et/ou interactives, dans une pièce attenante dont l'ambiance est proche de Snoezelen.

Soins

Médicaux et paramédicaux

  • Equipe socio-éducative : éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, aides médico-psychologiques, aides soignants, éducateur sportif, veilleurs de nuit.
  • Equipe médicale et para-médicale : psychomotricienne psychologue, infirmières, médecins généralistes, médecin psychiatre.
  • Services généraux : agents de services intérieur, ouvriers qualifiés.
  • Services administratifs : Responsable d'Unité d'Intervention Sociale (RUIS), agents administratifs, techniciens supérieurs.

L'établissement est doté d'équipes pluridisciplaires qui veillent à accompagner la personne dans les domaines de la vie quotidienne, des activités, des loisirs, de l'animation et du soin.

Réadaptations fonctionnelles

La psychomotricité met en avant la liaison corps-psyché pour tenter leur mise en adéquation. Cette thérapeutique permet de prévenir ou prendre en compte les troubles et handicaps psychomoteurs en ciblant l’entretien du tonus, de l’équilibre, de la motricité globale, le développement de la sensorialité, la médiation corporelle.
Les aides ergothérapeutiques sont des aménagements facilitateurs, utiles au maintien de l’autonomie et à la prévention de la dépendance.

Médiations thérapeutiques

Ces propositions sont des supports de choix et prennent plusieurs formes même si la sphère basale et sensorielle est privilégiée. La balnéothérapie, l’éveil sensoriel, le massage, l’équitation, l’esthétique, la musicothérapie conjuguent la sensorialité, le mouvement, la relation, la pensée, l’expérience, l’expression, la perception, le corps…

Activités physiques adaptées, volet thérapeutique

L’activité physique permet, par le corps, d’agir sur l’environnement et de mieux le comprendre. Elle soutient également la socialisation grâce à l’accès aux dispositifs de droit commun. Marche, randonnée et motricité sont inclues dans l’emploi du temps hebdomadaire et favorisent l’observation puis l’analyse de l’évolution de la personne et de son adaptation au milieu. L’ASLEI constitue un autre support de ces activités, sur un versant sportivo-culturel.

Accompagnement psycho-social

Soutien des autonomies

S’agissant du développement personnel, la nature des activités proposées en Centre de Jour et, dans la vie quotidienne, sur le service, reflète une gamme élargie : soutien à l’autonomie dans divers domaines, expression, musicothérapie, médiation corporelle, remédiation cognitive, psychomotricité, sensorialité, équitation, calèche, conte, esthétique, activité physique, cuisine-confection culinaire…

Médiations pédagogiques

Elle stimule ou entretient les fonctions qui vont faciliter l’adaptation à de nouvelles situations de vie. Apprendre et comprendre sont des conditions de construction de la personnalité. Par une sollicitation aidée des fonctions et potentialités cognitives, cette approche améliore le fonctionnement attentionnel, mnésique, langagier, exécutif et le traitement des informations. Cette approche est développée dans des séquences du quotidien et en activités du Centre de Jour, axées sur la structuration spatio-temporelle, les supports pédagogiques, l’organisation repérée de l’environnement, la communication alternative, la facilitation de la participation de la personne…
L’Unité d’Accompagnement Structurée privilégie la remédiation cognitive : une évaluation fonctionnelle, comportementale, sensorielle et relationnelle permet d’établir un projet personnalisé d’activités pour un accompagnement spécifique

Politique d'animation, culture, loisir, ASL

Ils désignent une activité non-imposée et source de plaisir. Les sorties sont privilégiées et permettent des expériences dénuées de certaines contraintes institutionnelles, dynamisantes et stimulantes d’ouverture vers l’extérieur, selon des thématiques variées.

Capacités d'hébergement

Il ne s’agit pas d’une prestation hôtelière mais un moyen de répondre aux besoins et aux difficultés, en vue de privilégier le confort, l’intimité et la sécurité. L’offre comporte deux unités de vie accueillant chacune 9 personnes ; la réhabilitation de l’établissement prévoit des chambres individuelles pour optimiser la qualité de vie et l’accompagnement, en conciliant intimité et convivialité

Les modes de transport :

L’établissement dispose de véhicules de 5 à 9 places dont un est équipé pour le transport des personnes à mobilité réduite. L'établissement assure les déplacements vers les activités extérieures.

 

La restauration :

L'établissement assure les repas sur site en lien avec un prestataire extérieur. Les menus sont variés et équilibrés et veillent au respect des indications thérapeutiques.
 

Le Foyer d'Accueil Médicalisé fonctionne en internat 365 jours par an. L'admission est réalisée sur orientation de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) après instruction d'un dossier déposé auprès de la Maison Départementale des Personnes handicapées (MDPH).

  • Familles et représentants légaux, structures locales de soin (radiologie, laboratoire…) et médecins libéraux , centre équestre, commerçants locaux (coiffeur, esthéticienne…) centres de vacances adaptées.
  • JAZZ IN MARCIAC, Association COURSE DES COLLINES, Ecoles d’infirmières  et de travailleurs sociaux de Midi-Pyrénées, Cabinet d’architecture GIMONT, établissements médico sociaux du territoire, bénévoles.