MAS Domaine d'Espagnet

Histoire de l’établissement

Institut Médico-Éducatif depuis son origine en 1968, le Domaine d’Espagnet s’est transformé par étapes successives, devenu en 1987 Maison d’Accueil Spécialisée de 20 places, par reconversion partielle de l’IME, et qui par extension assure désormais une capacité d’accueil de 30 places.

L’implantation de l’Unité de Gestion

Le Domaine d’Espagnet est situé en pleine campagne, dans le canton de Marciac, à Ladevèze-Ville, commune de 265 habitants, à égale distance des villes de Marciac (32), Plaisance du Gers (32) et Maubourguet (65). Le site est arboré (chênes, cèdres...) et entouré de terres agricoles. Il bénéficie d’une vue remarquable sur les paysages environnants.

La MAS "Les jardins de l'Alhambra" est dotée d'une infrastructure entièrement rénovée en octobre 2016. Chaque unité de vie comprend des chambres individuelles avec salle d'eau, une cuisine et salle de séjour, une salle balnéo équipée, des terrasses couvertes. Dix chambres sont dotées de rails de transfert pour faciliter le transport des personnes à mobilité réduite.

Les 3 pavillons de 10 places chacun "Les Orangers", "les Oliviers", et "Les Muriers" sont reliés par un patio.

Personnes accueillies

La MAS accueille 30 personnes en situation de polyhandicap. La définition récente proposée par le Groupe Polyhandicap France s'inscrit dans le modèle de la CIF : «situation de vie spécifique d'une personne présentant un dysfonctionnement cérébral, précoce ou survenu en cours de développement ayant pour conséquences de graves perturbations à expressions multiples et évolutives de l'efficience motrice, perceptive, cognitive et de la construction des relations avec l'environnement physique et humain». La définition insiste sur l'intrication des problèmes somatiques et psychiques qui conduisent à une situation de très grande vulnérabilité, mobilisant des soins dont l'importance est vitale et des aides qui étayeront les capacités psychologiques et physiques au quotidien.

La MAS est un lieu de vie :
- qui aménage de façon très personnalisée le mode d’accueil et les services de façon à procurer de la qualité de vie et de la satisfaction à vivre.
- qui favorise l’accès aux dispositifs de droit commun
- qui répond aux centres d’intérêts
- qui propose des stimulations neuro-sensorielles
- qui maintient les relations significatives en accueillant les personnes proches
- qui favorise de nouvelles rencontres par sa politique d’animation.

La MAS est un lieu de soins :
- le projet de soins est au service du projet de vie
- le plateau technique est renforcé par des conventions avec les services spécialisés
- les troubles à composante neurologique et à impact psychique sont considérés à partir des spécialités de référence
- les infirmiers sont responsables des soins techniques et de nursing
- les réadaptations et les aménagements ergonomiques préviennent les risques d’aggravation et maintiennent la sécurité et le confort

Autorité de contrôle et de tarification

Agence régionale de santé (ARS)

Plateau technique

L'établissement est doté d'équipes pluridisciplinaires qui veillent à accompagner la personne dans les domaines de la vie quotidienne, des activités, des loisirs, de l'animation et du soin.

  • Equipe socio éducative : éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, aides médico psychologique, éducateur sportif, veilleur de nuit.
  • Equipe médicale et para médicale : psychomotricien psychologue, infirmières, médecins généralistes, médecin psychiatre.
  • Services généraux : agents de services intérieur, ouvriers qualifiés.
  • Services administratifs : Responsable d'Unité d'Intervention Sociale (Ruis), agents administratifs, techniciens supérieurs.



 

Projet d'établissement

Le projet d’établissement qui a été révisé le 11 juillet 2013, a défini les orientations suivantes pour les 5 ans à venir.

  • La reconstruction de la MAS en vue d’offrir un hébergement de qualité aux personnes accueillies et  d’adapter l’hébergement au regard des polyhandicaps et de l’évolution des pathologies.
  • Améliorer la qualité des soins et mieux prendre en compte la vulnérabilité   somatique et psychique des personnes accueillies. Compenser la dépendance.
  • Répondre au plus près aux besoins spécifiques des personnes accueillies en mobilisant les personnels autour du Projet d’Accompagnement Personnalisé,  pierre angulaire du dispositif garantissant la qualité de service.
  • Proposer un accompagnement adapté aux personnes atteintes d’Autisme à travers la mise en place d’unités dédiées à l’accompagnement des personnes Autistes.
     

Soins

  • Médecin psychiatrique
  • Médecin généraliste
  • Soins de base
  • Psychologue clinicien
  • Kinésithérapeute
  • Psychomotricien

La mission du soin ou du "prendre soin" est centrale et relève de la coordination des équipes éducatives, médicales et para médicales de l'Unité de Gestion, ainsi que du partenariat avec les intervenants de santé externes.

La vulnérabilité des personnes accueillies à la MAS, nécessite une attention particulière sur les problématiques corporelles et sensorielles. A ce titre, des accompagnements spécifiques sont privilégiés (massages, balnéo, éveil sensoriel).

Réadaptation

Les déficiences des personnes accueillies à la MAS, font que le travail des psychomotriciennes est principalement orienté sur :

  • le développement de la conscience corporelle et le dialogue tonique (massage, piscine).
  • l’enrichissement des expériences sensori-motrices et relationnelles.
  • la prévention de l’aggravation des troubles psychomoteurs en travaillant sur le tonus, l’équilibre, la motricité globale, la détente, afin de préserver au maximum l’autonomie des usagers.

L’intervention d’un ergothérapeute permettra un aménagement plus fin et plus précis de l’environnement des usagers.

Hébergement

La réhabilitation de l’établissement va permettre, de constituer trois lieux de vie accueillant dix usagers qui bénéficieront d’une chambre individuelle. La qualité de vie et d’accompagnement seront ainsi améliorés en conciliant intimité, convivialité et sécurité.

L'établissement s'efforce de créer un environnement architectural prothétique, à la fois agréable et adapté, répondant aux déficiences, à l'évolution des problématiques liées au vieillissement, à la grande dépendance et aux besoins de chacun en terme d'intimité, de confort et d'accessibilité.

Loisirs

Si peu d’usagers peuvent s’exprimer verbalement, l’observation fine des personnes qui les accompagnent permet de leur proposer des sorties sources de plaisir, d’ouverture sur l’extérieur selon des thématiques différentes.

Médiation thérapeutique

La balnéothérapie, le massage, l’atelier équilibre, l’éveil sensoriel, l’atelier conte, l’atelier marionnettes, la médiation avec les animaux, l’esthétique, permettent de proposer des temps de relation privilégié ou la conscience corporelle, la stimulation sensorielle et la relation sont principalement abordées.

Activités soutien

Les activités citées plus haut permettent également un développement personnel, dans un souci de préserver (voire d’améliorer) au maximum l’autonomie des personnes que nous accompagnons.

Les modes de transport

L’établissement dispose de véhicules de 5 à 9 places dont un équipé pour le transport des personnes à mobilité réduite. L'établissement assure les déplacements vers les activités extérieures.

La restauration

L'établissement assure les repas sur site en lien avec un prestataire extérieur. Les menus sont variés et équilibrés et veillent au respect des indications thérapeutiques.

La Maison d'Accueil Spécialisée fonctionne en internat 365 jours par an . L'admission est réalisée sur orientation de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) après instruction d'un dossier déposé auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Les partenaires

Structures locales de soin (radiologie, laboratoire…) et médecins libéraux , centre équestre, commerçants locaux (coiffeur, esthéticienne…) centres de vacances adaptées

JAZZ IN MARCIAC, Association COURSE DES COLLINES, Ecoles d’infirmières  et de travailleurs sociaux de Midi Pyrénées, Cabinet d’architecture GIMONT, établissements médico sociaux du territoire, bénévoles.